Un ballet de lépreux : Un roman et des nouvelles

Traduit de l'ANGLAIS (CANADA) par NICOLAS RICHARD

À propos

Un homme habite seul une pension à Montréal où son amie Marylin vient régulièrement dans sa chambre exiguë lui faire l'amour et déclamer des poèmes. À la suite de l'appel téléphonique d'un inconnu, il est amené à accueillir son grand-père arrivé de New York, qu'il ne connaissait pas, mais dont la ressemblance avec son père est indéniable. Le vieil homme, à l'accent épais, se montre facétieux, caractériel, malpoli, agressif, imprévisible. Il entame une histoire débridée avec la logeuse de la pension. Mais le narrateur éprouve immédiatement un véritable attachement pour lui. Dans le même temps, il promet le mariage à Marylin puis, avec cruauté, se dédie.

Retourné chercher à la gare la valise égarée de son grand-père, notre héros surprend l'employé du service des réclamations, au visage difforme, en délicate posture ; il va alors harceler cet individu, et l'humilier en devenant, par pure perversité, l'amant de sa femme. Et tout à coup, une question l'assaille : l'homme venu bousculer sa vie est-il vraiment son grand-père ?

En dix-sept chapitres denses, Leonard Cohen réussit un bref roman en forme de fable kafkaïenne, dans un décor qui fait penser à certains romans de Bernard Malamud ou de Saul Bellow. C'est en fait surtout une voix singulière, qui a déjà tout pour s'imposer. Un bonheur de lecture, tout comme les nouvelles qui accompagnent cette édition posthume et bénie.


Rayons : Littérature > Romans & Nouvelles


  • Auteur(s)

    Léonard Cohen

  • Traducteur

    NICOLAS RICHARD

  • Éditeur

    Seuil

  • Distributeur

    Mds

  • Date de parution

    09/02/2024

  • Collection

    Fiction Et Cie

  • EAN

    9782021532500

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    304 Pages

  • Longueur

    20.5 cm

  • Largeur

    14 cm

  • Épaisseur

    2.1 cm

  • Poids

    302 g

  • Support principal

    Grand format

Infos supplémentaires : Broché  

Léonard Cohen

Leonard Cohen est né en 1934 à Montréal. Après un bref passage à
l'Université de Columbia, il devient poète, romancier et auteur-compositeur-
interprète. Il publie son premier recueil de poésies en 1953 et son premier
roman en 1963. Les Perdants magnifiques datent de 1966. Ses premières
chansons sont ancrées dans la musique folk puis ses influences se diversifient
à partir des années 1970. Des thèmes récurrents traversent son œuvre : la
religion, la solitude, la sexualité et la complexité des rapports humains. Il
réalise également certains de ses clips, travaille pour le cinéma et fait quelques
apparitions sur les écrans. Il est fait, en 2003, Compagnon de l'Ordre du
Canada, la plus haute distinction civile canadienne.

empty