La fin de tous les chants

Traduit de l'ANGLAIS par ELISABETH GILLE

À propos

Propulsés par une indocile machine à voyager dans le temps sur une plage de la préhistoire, Jherek Carnelian et sa belle Amélia pourraient enfin laisser libre cours à leur passion, s'ils y trouvaient au moins de quoi se sustenter...Échappant in extremis à la mort par inanition, ils rejoignent l'époque de Jherek pour y apprendre une terrible nouvelle : partout, les Galaxies ont commencé à exploser et notre bonne vieille Terre semble condamnée à brève échéance...Est-ce donc vraiment la fin du monde ? Est-ce donc vraiment la fin des rires et des chants ?Flamboyant et baroque, peuplé de personnages fabuleux, le cycle des Danseurs de la Fin des Temps, trois romans et trois longs récits, est à rapprocher du chef-d'oeuvre de l'auteur : Gloriana ou La reine inassouvie.


Rayons : Fantasy & Science-fiction > Science-fiction


  • Auteur(s)

    Michael Moorcock

  • Traducteur

    ELISABETH GILLE

  • Éditeur

    Folio

  • Distributeur

    Sodis

  • Date de parution

    08/07/2004

  • Collection

    Folio Science-fiction

  • EAN

    9782070316151

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    370 Pages

  • Longueur

    17.7 cm

  • Largeur

    10.8 cm

  • Épaisseur

    1.8 cm

  • Poids

    182 g

  • Support principal

    Poche

Infos supplémentaires : Broché  

Michael Moorcock

Michael Moorcock est né à Londres en 1939, à temps pour voir les bombes allemandes rythmer son enfance : de là sa vison du monde sombre et apocalyptique. Son père, ingénieur, le pousse à vain à poursuivre des études. Michael Moorcock sera guitariste et chanteur de rock dans plusieurs groupes. Il aime aussi écrire et publie à 12 ans son premier texte dans un fanzine. À 18 ans il devient le rédacteur en chef de Tarzan Adventures, un magazine pour la jeunesse. En 1961 paraissent les premières aventures d'Elric suivies par celles de Corum, Hawkmoon, Jerry Cornelius qui vont faire de Moorcock le pape de l'heroïc fantasy. Tous ses personnages sont les incarnations d'un seul et même antihéros archétypal : le Champion éternel, déstabilisé par la guerre sans merci de l'Ordre et du Chaos. Michael Moorcock fut également à la tête de la revue New Worlds et des auteurs modernes (1964-1969).

empty