Souvenirs de la maison des morts (préface Claude Roy ; traduction conjointe Henri Mongault)

Traduit par LOUISE DESORMONTS

À propos

La maison des morts, c'est le bagne de Sibérie où Dostoïevski a purgé comme condamné politique une peine de quatre années de travaux forcés et de six ans de «service militaire». Mais la maison des morts, c'est aussi le Goulag. La Russie de Dostoïevski est déjà celle de Staline, de Beria, de Vychinski, des grands procès où les accusés rivalisent devant leurs procureurs de contrition et d'aveux. Comme l'écrit Claude Roy, «la Russie d'hier et la Russie moderne sont exemplaires dans la science du "châtiment" sur deux points essentiels. Elles ont poussé plus avant peut-être qu'aucun peuple l'art de donner aux tortionnaires cette paix de l'esprit que procure la bonne conscience. Elles ont su simultanément contraindre un nombre important de leurs victimes, non seulement à subir sans révolte les épreuves infligées, mais à donner à leurs tourmenteurs un total acquiescement.»


Rayons : Littérature > Œuvres classiques


  • Auteur(s)

    Fedor Dostoïevski

  • Traducteur

    LOUISE DESORMONTS

  • Éditeur

    Folio

  • Distributeur

    Sodis

  • Date de parution

    15/03/1977

  • Collection

    Folio Classique

  • EAN

    9782070369256

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    448 Pages

  • Longueur

    17.8 cm

  • Largeur

    10.8 cm

  • Épaisseur

    2.5 cm

  • Poids

    254 g

  • Support principal

    Poche

Infos supplémentaires : Broché  

empty