À propos

En 1920, Roth, le correspondant allemand le plus réputé de son époque, arriva à Berlin. Ses articles influencèrent toute une génération d'écrivains, parmi lesquels Thomas Mann. Ces textes, traduits et réunis ici pour la première fois, se font l'écho des violents paroxysmes sociaux et politiques qui menaçaient sans cesse l'existence de cette fragile démocratie qu'était la République de Weimar.

Roth s'aventura à Berlin jusqu'au coeur de la cité, ce que ne fit aucun autre écrivain allemand de son temps, tenant la chronique de la vie qu'y menaient ses habitants oubliés, les infirmes de guerre, les immigrants juifs, les criminels, la faune qui hantait les bains publics, sans compter tous les cadavres anonymes qui remplissaient les morgues, et dépeignant aussi les aspects plus fantaisistes de la capitale, les jardins publics et l'industrie naissante du spectacle. Un des premiers à comprendre la menace nazie, Roth évoqua un paysage de banqueroute morale et de beauté débauchée, dressant au passage un remarquable portrait de la ville, à un moment critique de son histoire.

Roth saisit et résume à lui seul l'Europe de ces temps incertains qui précédèrent le grand effondrement d'un continent et l'annihilation d'une civilisation.


Rayons : Littérature > Biographie / Témoignage littéraire > Témoignages


  • Auteur(s)

    Joseph Roth

  • Traducteur

    PIERRE GALISSAIRES

  • Éditeur

    Belles Lettres

  • Distributeur

    Belles Lettres

  • Date de parution

    21/08/2013

  • Collection

    Domaine Etranger

  • EAN

    9782251210131

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    200 Pages

  • Longueur

    19 cm

  • Largeur

    12.5 cm

  • Épaisseur

    1.2 cm

  • Poids

    225 g

  • Support principal

    Grand format

Infos supplémentaires : Broché  

Joseph Roth

Joseph Roth, né en Galicie austro-hongroise en 1894, de parents juifs, mène parallèlement à sa carrière de journaliste à Vienne, Berlin, Francfort, Paris celle de romancier et nouvelliste. Opposant de la première heure au national-socialisme, Roth quitte l'Allemagne dès janvier 1933 pour venir s'installer à Paris où il meurt en 1939.

Il laisse à sa mort une oeuvre importante, dont La Rébellion, Tarabas, La Crypte des capucins et La Marche de Radetzky, disponibles en Points.

empty