Pourquoi il faut partager les revenus

À propos

Depuis le début de la crise économique de 2007-2008, on observe une évolution décisive pour l'avenir de l'économie mondiale : la substitution rapide, dans les pays émergents de la production intérieure aux importations. D'où une « déglobalisation » de l'économie réelle menaçante pour les états-Unis et l'Europe à l'image de l'engrenage japonais de 1989. Le seul moyen de l'éviter en Europe serait de promouvoir un nouveau partage des revenus au bénéfice des salariés.


Sommaire

Introduction. Partager les revenus !
1. La « déglobalisation » et ses effets
Les pays émergents n'ont plus besoin de nous
La montée en gamme des produits Made in China
2009, l'année du décrochage
Mauvaises nouvelles pour les économies des pays de l'OCDE
2. Le risque de la « déglobalisation » financière
L'épargne des pays riches migre vers les pays émergents
L'épargne des émergents va aux émergents
L'Europe première victime de la « déglobalisation »
3. Le spectre de la « maladie japonaise »
Deux décennies de « plans de relance » sans effet
Le choc déflationniste, un poison mortel
Au commencement était la baisse des salaires.
États-Unis et zone euro touchés à leur tour par le syndrome japonais ?
L'inefficacité de la thérapie de choc japonaise
L'hypothèse du scénario déflationniste
4. Les politiques économiques s'usent si l'on s'en sert
Quand l'endettement public prend le relais de l'endettement privé
Vertus et limites du creusement des déficits du budget de l'État
La « monétisation » des déficits publics, un engrenage diabolique
Le prix pour le futur de la préférence pour le présent
La guerre des taux de change est devant nous
Les pays de la zone euro, en première ligne
Délocalisation et protectionnisme, le couple infernal
Zone euro : les défis d'une croissance en berne
5. À long terme, nous serons tous morts, sauf si.
La « mort de l'Europe économique » ?
Une désindustrialisation accélérée par la crise
La grande illusion de la théorie classique du commerce international
Les Chinois sont les seuls à avoir adopté la stratégie de Lisbonne !
Croissance et emplois verts : sortie de crise ou mirage ?
Financement à long terme, le nerf de la guerre
6. Un nouveau partage, l'antidote à l'appauvrissement collectif
En finir avec un modèle de capitalisme exténué
Les salaires, variable d'ajustement privilégiée
Des investisseurs toujours aussi obsédés par le rendement, des salariés toujours plus pénalisés
Infléchir le partage en faveur des revenus dépensés
7. Le temps du tango, ou l'impératif de la solidarité européenne
Toute union monétaire est une machine à fabriquer de la divergence entre les économies
La zone euro a besoin de mécanismes stabilisateurs
L'Europe sera solidaire ou ne sera pas.

Rayons : Entreprise, économie & droit > Sciences économiques


  • Auteur(s)

    Patrick Artus

  • Éditeur

    La Decouverte

  • Distributeur

    Interforum

  • Date de parution

    12/05/2010

  • EAN

    9782707160058

  • Disponibilité

    Manque sans date

  • Nombre de pages

    182 Pages

  • Longueur

    19 cm

  • Largeur

    12.5 cm

  • Épaisseur

    1.7 cm

  • Poids

    182 g

  • Support principal

    Grand format

Infos supplémentaires : Broché  

Patrick Artus

Chef économiste de Natixis, Patrick Artus est professeur à l'université Paris-I Panthéon-Sorbonne.

empty