À propos

Un train recouvert de glace, le train bleu, apparait chaque soir avant la tombée de la nuit. La mystérieuse machine fantôme ne fait jamais halte ; le train roule à destination de nulle part. D'où peut-il provenir ? Qui le conduit ? Où sont les voyageurs ? Un enfant qui parle peu possède peut-être la réponse.
On dit que les histoires d'autrefois commençaient toutes dans les bois. La mienne s'y terminait. Je redoutais d'y suivre l'enfant. Plus que tout, je redoutais de me retrouver face à mes rêves.
Cette nouvelle, préfacée par Cécile Wajsbrot, évoque l'attente, la mémoire, le rêve. Et le train, métaphore de tous les flux, de tous les déplacements, dont les déportations, soulève la question qui tourmente : quelle immense erreur s'est produite ? Quel désordre irrémédiable ?
Un texte court dont on se souvient longtemps, un livre d'images qui se traverse comme un rêve. À la fin - au réveil - on sait ce qu'on a vu sans pouvoir le décrire. Reste la sensation d'avoir approché quelque chose que la réalité n'aurait pas pu révéler ou qu'on n'aurait pas su reconnaître. Le Voyageur sans voyage est un livre rare qui se suffit à lui-même.


Rayons : Littérature > Romans & Nouvelles


  • Auteur(s)

    Pierre Cendors

  • Éditeur

    Cadex

  • Distributeur

    Cadex

  • Date de parution

    15/03/2008

  • Collection

    Texte Au Carre

  • EAN

    9782913388659

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    56 Pages

  • Longueur

    14 cm

  • Largeur

    14 cm

  • Épaisseur

    0.6 cm

  • Poids

    160 g

  • Support principal

    Grand format

Infos supplémentaires : Broché  

Pierre Cendors

  • Naissance : 17-12-1968
  • Age : 56 ans
  • Pays : France
  • Langue : Francais

Franco-irlandais, Pierre Cendors est né le 17 décembre 1968 en Haute-Savoie. Après des études d'Art, à Lyon, il se consacre à la littérature, résidant entre l'Irlande et l'Ecosse de nombreuses années. Il est l'auteur d'une quinzaine de livres, romans nouvelles et poésie dont notamment au Tripode Silens Moon (2019), Vie posthume d'Edward Markham (2018), Minuit en mon silence(2017), Archives du vent (2015), et chez Finitude Adieu à ce qui vient (2011), L'homme caché (2006), Engeland (2010).

empty