Tractacus solitarius ; le retour du loup des steppes

,

À propos

Aux dires de Pierre Cendors lui-même, Le Loup des steppes d'Hermann Hesse est le roman qui l'accompagne incessamment depuis l'adolescence, celui qu'il relit le plus volontiers. En 2016, il décide de raconter lui-même l'histoire d'un de ses personnages, demeuré à l'état d'esquisse dans l'oeuvre de Hesse. Cette entreprise aboutit à deux textes publiés simultanément : d'une part Silens Moon, le récit à proprement parler, qui paraît aux éditions du Tripode ; d'autre part ce Tractatus solitarius, écrit inclassable qui tient à la fois du roman, du carnet de voyage, du poème, de l'essai critique et du traité philosophique.
Bien qu'il emprunte sa forme analytique et même son titre à cette dernière tradition - qu'on songe au Tractatus logico-philosophicus de Wittgenstein -, l'ouvrage, se situant plutôt dans la lignée du Crépuscule des idoles de Nietzsche ou des Feuillets d'Hypnos de Char, constitue en réalité une série d'aphorismes poétiques reliés entre eux par une voix et une trame narratives : le locuteur embarque de nuit sur un navire lancé dans une direction inconnue. La forme du traité vise dès lors à suivre pas à pas un cheminement symbolique, à restituer point à point l'exploration d'une terra incognita.
Ces domaines inexplorés, nous dit le narrateur, sont les tréfonds intérieurs de l'homme, ce réservoir de forces primitives, inusitées, reléguées à l'arrière du jeu social, par laquelle l'homme s'ancre intimement dans l'espace du monde.
C'est en ce point que la profession de foi poétique de Pierre Cendors, déjà présente dans ses précédents textes, recoupe l'oeuvre d'Hermann Hesse. Prenant appui sur sa correspondance et ses essais, Cendors développe une approche où l'analyse critique le dispute brillamment à l'exhortation poétique. La relation de l'homme au monde, nous dit-il, est altérée par sa façon de vivre comme individu parmi d'autres individus ;
Pour la restaurer, il lui faut remonter en solitaire à la source de son être, là où il touche encore à l'absolu.


Rayons : Littérature > Récit


  • Auteur(s)

    Pierre Cendors, Christine Sefolosha

  • Éditeur

    ATELIER CONTEMPORAIN

  • Distributeur

    BELLES LETTRES

  • Date de parution

    12/04/2019

  • EAN

    9791092444858

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    96 Pages

  • Longueur

    22.7 cm

  • Largeur

    14.6 cm

  • Épaisseur

    1.3 cm

  • Poids

    330 g

  • Support principal

    Grand format

Infos supplémentaires : Broché  

Pierre Cendors

  • Naissance : 17-12-1968
  • Age : 55 ans
  • Pays : France
  • Langue : Francais

Franco-irlandais, Pierre Cendors est né le 17 décembre 1968 en Haute-Savoie. Après des études d'Art, à Lyon, il se consacre à la littérature, résidant entre l'Irlande et l'Ecosse de nombreuses années. Il est l'auteur d'une quinzaine de livres, romans nouvelles et poésie dont notamment au Tripode Silens Moon (2019), Vie posthume d'Edward Markham (2018), Minuit en mon silence(2017), Archives du vent (2015), et chez Finitude Adieu à ce qui vient (2011), L'homme caché (2006), Engeland (2010).

Christine Sefolosha

empty